Bienvenue sur le site internet présentant

LE CHATEAU DE MEUDON 



Venez découvrir le domaine embelli par les plus grandes figures de l'histoire de France : François Ier, Louis XIV, Louis XVI, Napoléon ... 

 

 
 
 

LES JARDINS BAS


Schéma de l'auteur montrant l'emprise des jardins bas de Meudon. 

L'espace le plus impressionnant de tous les jardins bas était
la vue que l'on obtenait en se plaçant près du bassin octogone. 

 

 
 


"Plan du château et des jardins bas de Meudon", sous Monseigneur [vers 1700-1705] 
AN, Cartes et Plans, N II Seine et Oise 192.
insertion du 15 octobre 2012. 


Les jardins bas nous sont très bien documentés par les plans, sources et archives.
Leur dénivelé en faisait tout le charme, ainsi que la présence de nombreuses pièces d'eau.








Restitution du parterre du Grand Ovale, entre 1680 et 1696.
Réalisation de l'auteur, insertion du 5 mars 2012, tous droits réservés.

Cette vision est la première que l'on découvre en empruntant les jardins bas.



 


jardins meudon
Dessin du château et parc de Meudon, du côté du village de Fleury,
Dessin d'Israël Silvestre.



 

Dessin des jardins bas de Meudon - Israel Silvestre
Base Joconde






Du château, les jardins bas se devinent à peine ; ces Jardins, en grande partie, créés par Le Nostre  la demande de Louvois, sont destinés aux piétons. A l'origine, ils n'ont pas d'entrée carossable.

Cet ensemble de pièces d'eau appartient au fonds d'Arthelon. C'est une partie des Jardins Bas, qui tire vraisemblablement son nom du propriétaire qui a cédé ces terrains.

Au nord, la Petite Futaie d'Arthelon les sépare du village, et ils sont limités au sud par l'allée dans l'axe de la maison de Monsieur Courtin. Les bassins munis d'un jet unique et intégrés à un système d'allées en étoile sont l'oeuvre de Louvois.

Louis XIV aménage une cascade à la place d'une construction appelée Pavillon d'Arthelon. Cette cascade "est formée par trois nappes disposées en éventail, et agrémentées de cinq jets d'eau".




 

PLANS DES JARDINS BAS
 

 Plan général des jardins bas, avec la grande pièce du Vertugadin

 Centre de Documentation du Musée d'Art et d'Histoire de Meudon






couleur jardins bas

Plan en couleur de "May 1723"





 Plan général des jardins bas, avec le tracé des canalisations
Bulletin de la Société des Amis de Meudon






LE BASSIN DU GRAND OVALE



Collection de l'auteur. 

 

Le bassin du Grand Ovale se veut être le pivot dans l'ordonnancement des Jardins Bas, il en est le plus vaste ... mais sa gloire, il la tire du jet central, superbe panache qui s'élance et culmine à 75 pieds de hauteur soit 24 mètres... provoquant l'admiration des visiteurs... quoique la buse soit située à 9 mètres plus bas que le niveau du sol de la Grande Pespective, l'oeil contemple, de ce point, une gerbe qui s'élève très haut dans le ciel.






Vue du Bassin du Grand Ovale.
Centre de Documentation du Musée d'Art et d'Histoire de Meudon

 

L'ensemble permettait d'accéder, de la grande perspective, à l'ensemble des jardins bas.







Plan du Bassin du Grand Ovale.
Centre de Documentation du Musée d'Art et d'Histoire de Meudon



En haut, on aperçoit le bassin "du Grand Carré" qui est en fait rectangle.







Plan du Bassin du Grand Ovale, avec le tracé des canalisations.

Archives Nationales







Le parterre devant le bassin du Grand Ovale.
Ce parterre est simplifié en 1696.

Archives Nationales (O1 1521) - Photographie de l'auteur.






Le nouveau parterre devant le bassin du Grand Ovale. Après 1696.
Archives Nationales (O1 1521) - Photographie de l'auteur.






Les restes des murs près du bosquet du bassin du Grand Ovale.
 Photographie de l'auteur, 2010.

Le bâtiment édifié sur les ruines du mur constitue l'infirmerie de l'ONERA.
L'ensemble de l'environnement du Bassin du Grand Ovale est conservé,
et pourra faire un jour l'objet d'une restitution.









"Meudon. Les deux châteaux réunis sous un même aspect."
BNF, Source Gallica, par Jean-Baptiste Maréchal, 1785.  Référence  : A 30328
Dessin à la mine de plomb et lavis à l'encre brune ; 10,7 x 20,6 cm
ark:/12148/btv1b77402508

Ce dessin daté de 1785, soit 10 ans avant l'incendie du Château Vieux,
nous montre au premier plan l'état du bassin du Grand Ovale, avec sa rampe descendante.
Les arbres n'étaient plus aussi bien taillés que du temps de Louis XIV.

Le dessinateur s'est placé dans l'angle Sud-Est de ce bosquet.

Remarquez le jeu de la toiture du Château Vieux recouvrant le bâtiment de l'Orangerie.






Restitution du parterre du Grand Ovale, entre 1680 et 1696.
Réalisation de l'auteur, insertion du 5 mars 2012, tous droits réservés.

Nous nous trouvons placés près du bassin du Grand Carré.
Nous avons donc ici la première vision des jardins bas.







Restitution du parterre du Grand Ovale, entre 1680 et 1696.
Réalisation de l'auteur, insertion du 5 mars 2012, tous droits réservés.

Vue du Ciel, cette vision du parterre nous montre l'aménagement général de l'ensemble.
Notez l'effet de profusion ressenti.

 






LE PAVILLON DE GUENEGAUD 
 


Emplacement d'un pavillon de treillage dans les jardins bas de Meudon
ADY, A 543 Brouillon de plan des jardins de Meudon.  
document mis en ligne sur le site internet des archives

Voici l'emplacement du pavillon de Guénégaud.

Ce brouillon des jardins bas de Meudon est un document très précieux,
qui nous donne des mesures.






LA DEMI LUNE




 

La demi-lune est située tout près de la grille d'eau. Une fontaine ronde est située au centre. On devait avoir une très belle vue sur la grande perspective et l'étang de Chalais.

 

La demi Lune sur le dessin d'Israel Sylvestre représentant les jardins bas de Meudon.
  Centre de documentation du Musée d'Art et d'Histoire de Meudon







Plan de la Demi Lune, avec le tracé des canalisations.

Archives Nationales
 






 

LE CANAL DE L'OMBRE


Plan du Canal de l'Ombre. Il était situé près du Grand Ovale.
 





Photo du Canal de l'Ombre de nos jours, très bien conservé.
Image Google Earth

Le canal de l'Ombre est parfaitement conservé de nos jours.






Le bosquet de Cléopâtre
Ou bosquet des Marronniers


Situation du bosquet de Cléopâtre par rapport aux jardins bas








Bosquet de Cléopâtre sur le dessin d'Israel Sylvestre
  Centre de documentation du Musée d'Art et d'Histoire de Meudon

Le détail du dessin représente fidèlement le bosquet.
On y découvre les deux fontaines avec vasque de part et d'autre.







bosquet cleopatre jardins meudon
Dessin du Bosquet de Cléopâtre, début du XVIIIe siècle. 
Conservé à la BNF Cabinet des Estampes et Photographies- Photographie de l'auteur.

Ce dessin avec échelle nous indique l'emplacement des plantations.







Essai de restitution du Bosquet de Cléopâtre.
Réalisation de l'auteur, 2011.
 

De part et d'autre de ce bosquet se trouvent deux bassins en demi-cercle intitulés les "Dés", eu égard à leur forme.  Ces deux bassins ont été simplifiés par Louis XIV, qui a souhaité supprimer les deux vasques anciennement en place. Nous avons complété notre restitution virtuelle en y ajoutant des fleurs. C'est que des dizaines de milliers de bulbes ont été commandées pour les jardins de Meudon sous Monseigneur. 


 



Restitution 3D du point de vue depuis l'axe latéral du Bosquet de Cléopâtre.
Réalisation d'Hervé Grégoire, 29 juin 2012. 

Le bosquet fut tracé en fonction de l'emplacement de la grotte, transformée en Château-Neuf.
C'est qu'il se trouve organisé par rapport à l'axe de symétrie du bâtiment !
Les deux châteaux sont parfaitement visibles depuis ce point de vue.


Tout ce que nous supposions sur la splendeur des jardins de Meudon
se confirme avec force par de telles restitutions justifiées.

 
 



 

LE BASSIN DES SEPT JETS
"LA PIECE DE MONSIEUR LE NOSTRE"


Plan du bassin des 7 jets et de son environnement
Photographie de l'auteur, printemps 2010. AN, Maison du Roi, Série O1.

Ce bassin avec ses 7 jets était le bassin le plus important des jardins bas, après le Grand Ovale.
Une pièce de gazon demi-circulaire couronnait l'ensemble, créant une sorte de mur de scène végétal, clôturant discrètement les jardins bas. Notez les deux petits bassins ronds de part et d'autre, ainsi que les deux grilles fermant les jardins.






Les deux cascades
encadrant le bassin des 7 jets




Détail de l'aménagement au bas du Vertugadin
(Archives Nationales)
- Photographie de l'auteur, 2010.

La zone centrale de cette image, où se trouve un carré de verdure,
sera transformée en fontaine monumentale.




 


Restitution virtuelle de la cascade Nord située au pied du Vertugadin
Jardins Bas de Meudon, sous Monseigneur, vers 1700.

Réalisation de l'auteur. Insertion du 13 janvier 2012. Tous droits réservés.


Il y avait deux bassins similaires, situés de part et d'autre du bassin des septs jets. Voyez la taille monumentale de cette réalisation, par rapport à l'échelle donnée par Monseigneur. Un bassin supérieur sert de réservoir. Il est orné en son centre d'un jet d'eau. L'eau se déverse à profusion dans un second bassin. Une sculpture de rocaille orne le centre de la composition. Les 4 vases allègent la masse de l'ensemble, mais ils ont également une autre fonction ...
 


 



Schéma montrant le jeu d'optique créé entre le jet d'eau et les vases.
Schéma de l'auteur, 5 mars 2012, d'après le manuscrit de la Bibliothèque Mazarine. 

Voici l'un des jeux d'optique de cette fontaine que nous avons retrouvé en la restituant en 3D : lorsque l'on se déplaçait, au fur et à mesure, chacun des 4 vases s'alignait dans l'axe du jet supérieur : ainsi, il semblait que l'eau jaillissait de ces ornements !

 


 


LE VERTUGADIN
 


Plan de la grande pièce de gazon du Vertugadin

Le Vertugadin est une grande pièce de gazon.








Vue générale du Vertugadin, avec sur le devant, le bassin des 7 jets.
(Archives Nationales)
- Photographie de l'auteur.







Le tracé de la pièce du Vertugadin
(Archives Nationales, Maison du Roi)
- Photographie de l'auteur, printemps 2010.



 


Le Canal d'Arthelon


L'environnement du Canal d'Arthelon
Centre de documentation du Musée d'Art et d'Histoire de Meudon





Plan détaillé du Canal d'Arthelon
Archives Nationales




"Jardin nouveau de Meudon proche M. de Tourmont"
On y découvre le Canal d'Arthelon et le nouveau bosquet

Archives Nationales - Photographie de l'auteur
 

 

Le bosquet de la Cascade d'Arthelon
anciennement intitulé "Le Gouffre"


Plan du bosquet du "Goufre",  où sera aménagée la cascade d'Arthelon
Brouillon de plan des jardins de Meudon.  ADY, A 543.

Le plan, qui ne représente pas encore la cascade (qui n'a pas encore été réalisée),
indique que ce bosquet s'intitule "Le Goufre".
C'est qu'à cet emplacement, nous sommes situés au plus bas du vallon.








Cascade d'Arthelon dans les jardins Bas de Meudon
Image du centre de documentation du Musée d'Art et d'Histoire de Meudon
(manuscrit original conservé à la Bibliothèque de l'Institut)
 

Meudon aussi avait sa cascade. Certes, elle paraît de taille très modeste par rapport aux cascades de Marly ! Néanmoins, on constate que cette réalisation est très soignée. C'est Monseigneur lui-même qui en est à l'origine. 





 


La cascade d'Arthelon entourée d'un cercle orange.
Plan d'Alexandre Lemoine en 1723, ADY.

Cette cascade est située au bout des jardins bas, entre la propriété de M. Richer et celle de M. Tourmont.
Elle est l'attraction principale de cette partie des jardins bas, et devait surprendre le visiteur.

Sur le plan de 1723, la cascade est désormais bien mentionnée.








Essai de restitution du plan du bosquet de la
cascade d'Arthelon
Réalisation de l'auteur, 5 mars 2012, tous droits réservés.

Grâce aux différents éléments ci-dessus, il est possible de proposer une restitution de ce bosquet.







Restitution virtuelle de la cascade d'Arthelon
Réalisation de l'auteur, 19 octobre 2013 (version corrigée par suite d'une erreur d'échelle)

Nous sommes ici situés à l'entrée du bosquet de la cascade : voyez l'effet pyramidal de la cascade, qui nous cache sa taille exacte. 





Restitution virtuelle de la cascade d'Arthelon
Réalisation de l'auteur, 19 octobre 2013

Nous voici devant la cascade de Meudon elle-même. Le plan de la cascade dispose d'un effet perspectif fort, ce qui la rend plus importante que ce qu'elle ne l'est en réalité. 







Schéma de la vision depuis le banc du bosquet de la cascade d'Arthelon.
Réalisation de l'auteur, 19 octobre 2013. 

Hervé Grégoire m'a retrouvé une vision particulièrement spectaculaire du bosquet :
nous sommes ici assis sur le banc placé dans le renfoncement Est.
L'entrée est à gauche, la cascade se situe donc sur la droite.

On ne peut qu'être surpris par le fait de retrouver le Château-Vieux
placé en plein milieu de l'allée ! Singulière mise en scène théâtrale, bien digne de Meudon.

Ces points de vue faisaient toute la qualité de ces jardins.
Et pouvoir les retrouver constitue un véritable délice de l'historien de l'architecture et des jardins. 







Louis XIV et sa cour dans le bosquet de la cascade d'Arthelon. 
Réalisation de l'auteur, 19 octobre 2013.

Voici une vision restituée qui a existé : Louis XIV entouré de sa Cour visitant les jardins de Meudon.


 


       
Dessin de deux groupes sculptés pour embellir la cascade d'Arthelon. 
BNF, Robet de Cotte, 2040 et 2041.

Ces dessins concernent Meudon, et non pas Marly. Ces magnifiques sculptures ont été placées de part et d'autre de la cascade. 


 


La salle des marronniers


Plan schématique de la salle des marronniers
Brouillon de plan des jardins de Meudon.  ADY, A 543.

Voici le tracé approximatif de la salle des marronniers.
Le dessinateur a tracé 6 rangées de 12 arbres, mais il s'est aperçu qu'il s'est trompé,
et donc, il a corrigé son dessin en mentionnant "13 arbres" au lieu des 12 représentés.






Restitution du plan de la salle des marronniers
Réalisation de l'auteur, 3 octobre 2011, tous droits réservés.

La salle des marronniers est ceinturée d'un treillage rectangulaire pour l'ensemble de son pourtour :
nous pensons que ce treillage est plus haut que celui des trois cabinets situés au centre,
cela afin de clôturer le fond de l'espace, rendant au bosquet son aspect de "salle".
Une pelouse orne le sol suivant le motif ci-dessus.  








Essai de restitution de la salle des marronniers.
Réalisation de l'auteur, 3 octobre 2011, tous droits réservés.

On constate que les arbres étaient parfaitement alignés. L'effet de foisonnement était recherché, d'autant que le bosquet était visible depuis la terrasse.







Essai de restitution de la salle des marronniers.
Réalisation de l'auteur, 5 mars 2012, tous droits réservés.

Nous découvrons l'allée centrale de la salle : certains arbres étaient placés au centre des trois cabinets,
afin de respecter l'alignement des marronniers, suivant un rectangle de 6 arbres sur 13.
L'ombre faisait le charme du lieu et permettait d'y ressentir de la fraîcheur.







Plan du domaine de Meudon, vers 1825.
AN, Cartes et Plans, N III Seine et Oise 69. 
 

Vers 1825, voici l'état des jardins bas : il n'en reste quasiment plus rien,
si ce n'est le plan du vertugadin, du bosquet attenant, ainsi que du bassin du grand ovale.
Le reste est représenté sous la forme de champs....
La partie située à droite, vers le Nord, a été cédée aux villageois dès la fin du XVIIIe siècle. 



 
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement