Bienvenue sur le site internet présentant

LE CHATEAU DE MEUDON 



Venez découvrir le domaine embelli par les plus grandes figures de l'histoire de France : François Ier, Louis XIV, Louis XVI, Napoléon ... 

 

 
 

    
LES ORANGERIES
    

Intérieur du Bastion restauré, photographie d'octobre 2014.
Le Bastion fait partie intégrante de l'Orangerie. 



Sous Monseigneur, Meudon disposait de 3 lieux pour stocker les orangers et autres arbres précieux :
-la principale orangerie, située dans l'axe du Château Vieux ;
-l'orangerie située sous le Château Neuf
-ainsi qu'une serre située en contrebas de la grande terrasse.

 

 

L'ORANGERIE DU CHATEAU VIEUX

La principale Orangerie


Vue de la Grande Orangerie aujourd'hui.

Rien n'a pratiquement changé depuis le XVII° siècle.

Notez que les allées de buis taillés sont une restitution moderne, et qu'ils n'existaient pas sous Louis XIV
De plus, il n'y avait aucun arbre du côté droit, devant l'annexe.


C'est un chef d'oeuvre de l'architecture française du Grand Siècle, réalisée par Louis Le Vau, et certainement avec les conseils d'André Le Nostre.

Cette réalisation a inspiré la première orangerie de Versailles du même Le Vau.

On y retrouve en effet le même jeu avec les masses du château,
ainsi que les mêmes cercles décoratifs encadrant le haut des ouvertures.







 

 Vue du parterre de l'orangerie au XVII° siècle
 Les orangers étaient bien plus nombreux, et mêlés à de petits arbustres verticaux.


 

L'ASPECT EXTERIEUR

 

 

  Vue de l'Orangerie de nos jours, avec quelques orangers.



 

 

L'annexe de l'Orangerie



Vue de l'annexe aujourd'hui.





Plan du rez-de-chaussée de l'annexe.

L'étage possède un plan quasi-similaire.
Remarquez la niche sur la gauche, située dans l'axe de l'une des deux allées de la grande perspective.




La Petite Grotte au-dessus de l'Orangerie
Appelée "Nymphée", "Petite Grotte" ou "Loggia"


Vue de la Grotte située au dessus de la Grande Orangerie.




 

 
L'intérieur de la Petit Grotte située au-dessus de l'Orangerie.
Photographies de l'auteur, 2010.

L'appareillage de pierre est superbe, et les voûtes encore plus.






 

LE PARTERRE DE L'ORANGERIE

 

 Vue du parterre de l'Orangerie tel que restitué de nos jours

Les tours de Meudon-la-forêt ne sont pas gênantes.
Elles le seront encore moins quand la restitution de la perspective sera réalisée.
Puisque l'oeil se focalisera vers la perspective et la lumière dégagée par l'Etang de Chalais.






 Vue de dessus du parterre de l'Orangerie.

On constate que le parterre est de forme rectangulaire, comme le bassin d'ailleurs,  ce qui permet de le voir "carré" du haut de la terrasse.
Technique typique des illusions.

 





 

Détail du parterre de l'Orangerie.

On constate l'effet de profusion créé par l'alignement des arbustres.
Aucun arbre sur la gauche ne gêne la vue sur les jardins bas et la forêt.




 

 

Détail du parterre avec le bassin toujours en place

 




 

 L'INTERIEUR
DE L'ORANGERIE
DU CHATEAU VIEUX

 
Vue intérieure de l'Orangerie d'un bout à l'autre

Cliquez sur l'image de l'Orangerie
pour en avoir une vision à 360° degré comme si vous y étiez !


 

 
 






Plan de l'Orangerie de Meudon 
 








        
Comparaison montrant les parfaites proportions de l'Orangerie

L'orangerie (à gauche) est conçue sur le modèle
des proportions du Panthéon de Rome (à droite) !


La hauteur du sol jusqu'au point central de la voûte est égale au diamètre du cercle.










  Coupe de l'Orangerie avec la petite grotte située au-dessus.







 


Modélisation de l'Orangerie du Château-Vieux de Meudon, avec Abel Servien. 
Réalisation de l'auteur, 20 avril 2012, tous droits réservés. 
    

L'Orangerie de Meudon est une création du temps d'Abel Servien. Elle a été conçue par Louis Le Vau. C'est un véritable chef-d'oeuvre du milieu du XVIIe siècle. Nous avons restitué les deux petits canaux de briques, qui ont été découverts en avril 2012, lors des travaux de restauration de l'Orangerie. Ils servaient à l'écoulement de l'eau.





 

Evocation de la charpente réalisée lors de l'édification de la voûte de l'Orangerie. 
Restitution virtuelle de l'auteur, 20 avril 2012. Tous droits réservés. 

Ce schéma veut simplement rappeler que la réalisation de l'Orangerie est une prouesse architecturale. Celle-ci a mis en jeu la réalisation d'une charpente de bois considérable. 




 


LA SERRE POUR LES ORANGERS
DITE 
L'ORANGERIE BASSE




Plan schématique de la Serre pour les Orangers.


Ce bâtiment (n°20 sur le plan) sert d'annexe pour ranger les orangers du parterre de la Grande Orangerie. On voit d'ailleurs  sur le plan que cette petite construction communiquait par un petit escalier avec l'annexe et  la Grande Orangerie.






Plan localisant l'Orangerie basse dite également la Serre
Archives Nationales Série O1 Meudon.

Ce plan nous montre les marches permettant d'accéder à l' "Orangerie Basse".
C'est qu'entre la Grande Orangerie et l'orangerie basse se trouve un dénivelé important.




 

Les murs de soutènement de cette serre sont encore en place !


Vue actuelle des murs de l'Orangerie basse de Meudon, 2010.
Je suis placé dans la cour extérieure du grand immeuble attenant, à usage d'habitation.

Les copropriétaires se doutent-ils qu'ils garent leur voiture dans la serre de Monseigneur, fils de Louis XIV ?





 

L'ORANGERIE
DU CHATEAU NEUF

 

 

Vue du parterre du Château-Neuf

 

Sur ce dessin, l'Orangerie est constituée de 13 arcades donnant sur le parterre.
Il s'agit d'une erreur puisque la galerie en contenait 15, comme le nombre de baies de chacune des niveaux du Château Neuf.

 

 

 


Par contre, sur cette gravure plus détaillée, l'Orangerie possède 15 arcades, toutes situées de la même manière que les ouvertures supérieures du château.
C'est cette seconde solution qui a été retenue.




 
On distingue sur cette coupe l'Orangerie du Château Neuf, qui est située en bas à gauche.
Elle supporte la terrasse située devant la façade sur jardins.



 
Emplacement de l'Orangerie du Château Neuf de Meudon

Cette Orangerie avait la même situation que la grande Orangerie, c'est à dire qu'elle constituait une  grande pièce semi-enterrée, ouverte seulement du côté du parterre, ceci afin de conserver la chaleur durant l'hiver. De nos jours, l'ensemble est totalement comblé, après destruction.



 
Proposition de restitution du plan de l'Orangerie du Château-Neuf de Meudon.
Restitution graphique de l'auteur, septembre 2012. Tous droits réservés. 
Comme je n'ai trouvé aucun plan de l'Orangerie dans les archives, j'ai procédé à son établissement. La pièce principale est éclairée de 15 baies donnant sur le parterre. Au centre se trouvait un aménagement qui ne nous est pas exactement connu : nous pensons néanmoins que celui-ci s'organisait ainsi que nous l'avons représenté en gris clair et violet : trois arcades, identiques à celles situées au niveau de l'entrée, devaient donner accès à un espace situé tout au fond. Cet aménagement rappelait la pièce souterraine de l'ancien cryptoportique, dont l'Orangerie reprend le plan. 






Restitution de l'intérieur de l'Orangerie du Château-Neuf de Meudon.
Restitution graphique de l'auteur, septembre 2012. Tous droits réservés. 
J'ai restitué l'intérieur de l'orangerie, afin d'en tirer quelques conclusions : 
1°) la première est que sa conception reprend le modèle de celle du Château-Vieux : en effet sa largeur est égale au diamètre de la voûte. 
2°) Surtout, en comparant les superficies de l'orangerie du Château-Vieux et de celle du Château-Neuf, nous nous sommes aperçus que celles-ci sont pratiquement .... identiques ! Ainsi, la création de l'Orangerie de Louis XIV et de Monseigneur par Hardouin-Mansart n'a pas été inférieure à celle créée sur les dessins de Louis Le Vau pour Servien ! 


 
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement